Vaccin contre la grippe 2013-2014: pourquoi la France refuse le vaccin.

L’hiver arrive bientôt dans hémisphère Nord et avec lui la saison grippale. Qui dit saison grippale dit, urgences congestionnées, absentéisme et le sempiternel rhume annuel. Les gouvernements de la plupart des pays industrialisés offrent un vaccin contre la grippe mais celui-ci n’est pas très populaire, y compris en France. Les raisons évoquées pour refuser de se faire vacciner contre la grippe sont nombreuses mais habituellement les mêmes d’un pays a l’autre.

Je n’ai pas besoin du vaccin contre la grippe car je ne suis jamais malade…

S’il est vrai que tout le monde n’attrape pas nécessairement la grippe à chaque saison, la grippe est quand même la maladie que l’on peut prévenir par vaccination qui tue le plus de personnes a chaque année. Bien qu’elle ne soit pas toujours accompagnée de complications comme la bronchite et la pneumonie, celles-ci ne sont pas rares.  Il n’y a qu’a fréquenter une urgence en hiver ou une unité de soins intensifs pour s’en apercevoir. La tableau est classique. L’infection par le virus de la grippe commence par un mal de gorge, puis un nez qui coule et ensuite une toux plus ou moins sèche. Ce tableau s’accompagne souvent de douleurs musculaires diffuses et de fièvre. Parfois il peut y avoir de la diarrhée, des maux de tête ou d’autres symptômes. Si la personne est chanceuse, par exemple si elle fait partie des jeunes adultes sans maladies chroniques, après environ une semaine tout rentre dans l’ordre et le malade en est quitte pour quelques jours de congé. Rappelons que la grippe coûte une fortune à l’économie française à chaque année.  Par contre pour des centaines de français , voire des milliers, la toux devient de plus en plus grasse, et les symptômes persistent , ou s’intensifient. C’est le temps de consulter un médecin. Plusieurs se diront, qu’ils aiment mieux prendre ce risque et au pire d’avoir à prendre des antibiotiques si jamais c’était vraiment nécessaire.

les antibiotiques, oui mais

Lorsque la personne malade a la grippe, sa contagiosité débute 24 heures avant les symptômes, donc impossible de s’isoler efficacement pour limiter la transmission. Vos collègues de bureau , vos petits-enfants ou votre grand-mère est peut-être déjà contaminé. Si une des personnes que vous avez infecté fait partie des groupes vulnérables c’est à sont tour de risquer d’avoir les complications de la grippe. Rappelons qu’à ce sujet, les jeunes enfants sont aussi à risque de complications de la grippe que les personnes âgées.

De plus, les antibiotiques comportent eux aussi leur lot de risques. L’infection par le Clostridium difficile en est un. Le nombre de cas d’infection par le Clostridium difficile augmente habituellement lors de la saison grippale. La raison est simple, les antibiotiques donnés pour traiter les complications de la grippe ( ou bien donnés inutilement pour l’infection virale qu’est la grippe non compliquée), affaiblissent la flore intestinale normale qui fait opposition naturelle à la bactérie Clostirdium diffile que plusieurs personnes portent sans le savoir. Il faut savoir que le risque d’être porteur de Clostridium difficile augment jusqu’à 30 ou 50% lorsque l’on est hospitalisé. Les infections par le Clostridium difficile, doivent alors être traitées par un autre antibiotique plus puissant. Elles peuvent aussi se compliquer de colectomie ( résection du colon) ou parfois devenir mortelles. De plus l’utilisation des antibiotiques favorise l’émergence de bactéries de plus en plus résistantes.

Bref, la difficulté à percevoir sa propre vulnérabilité ou la vulnérabilité d’un de nos contacts est la raison principale pour laquelle les personnes refusent le vaccin contre la grippe.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>