Votre enfant a la grippe: ne l’envoyez pas à l’hôpital avec un sirop contre la toux.

Sirop contre la toux: plus dangereux que l'on croit chez les enfants.
Sirop contre la toux: plus dangereux que l’on croit chez les enfants.

 

La grippe affecte 2,5 millions de français à chaque année.

Chaque année 3% à 8% de la population attrape le grippe. En France,  en moyenne, 2,5 millions de personnes sont concernées chaque année. et de 1 500 à 2 00 personnes en meurent. L’année 2014 a été particulièrement mauvaise en France, avec 18 300 décès causés par la grippe.

Les enfants victimes de la grippe plus souvent qu’on ne le croit.

Contrairement aux idées répandues, le virus de la grippe ne touche pas seulement les personnes âgées. Les enfants sont plus à risque de contracter un virus grippal de type A ou B que les adultes. L’absence d’exposition antérieure à des virus semblables au virus en circulation et le contact avec d’autres enfants (en milieu de garde, à l’école ou à la maison) expliquent en partie cette vulnérabilité accrue. De plus, les enfants sont plus susceptibles de transmettre la grippe aux membres de leur famille et de leur collectivité, notamment parce qu’ils excrètent le virus en plus grande quantité et plus longtemps. Pendant l’épidémie grippale annuelle,  une moyenne de 20 % des enfants sont infectés par le virus de la grippe, parfois le taux d’enfants malades peut atteindre ou dépasser 40%, surtout chez les enfants d’âge préscolaire.

Les risques associés à la grippe chez l’enfant.

Dans la majorité des cas, chez l’enfant en bonne santé, la grippe évolue de façon favorable sans complications ni séquelles. Pour certains enfants, des complications peuvent survenir, notamment une otite moyenne aiguë, une sinusite ou une pneumonie.  Au moins quatre études américaines d’envergure ont montré que les enfants en bonne santé de moins de 5 ans qui attrapent la grippe ont plus de risques d’être hospitalisés. Le taux d’hospitalisation pour un problème lié à la grippe chez les enfants de moins de deux ans en bonne santé était douze fois plus élevé que celui des enfants de 5 à 17 ans en bonne santé . Il se comparait au taux observé chez les personnes de 65 ans ou plus en bonne santé et s’approchait de celui qui a été noté chez les enfants plus vieux et les adultes atteints d’une maladie chronique, On estime qu’entre 9 % et 20 % des enfants de moins de 5 ans consultent chaque année pour un problème de santé lié à la grippe.

Votre enfant a la grippe: ne l’envoyez pas à l’hôpital avec un sirop contre la toux.

Bien que la grippe soit une maladie sérieuse, ceci ne signifie pas qu’il faille administrer un sirop contre la toux dès que l’enfant est malade. Loin de là.

En 2009, Santé Canada a demandé aux fabricants de modifier l’étiquette des médicaments contre la toux et le rhume en vente libre qui contiennent certains ingrédients actifs de manière à préciser que ces médicaments sont contre-indiqués pour les enfants de moins de six ans.  Très peu d’études fiables peuvent appuyer l’efficacité de telles médications et plusieurs problèmes ont été associés à l’usage de ces produits ces les jeunes enfants dont des  intoxications accidentelles, des surdosages et des effets secondaires.

Toujours selon Santé Canada, les sirops qui contiennent les produits suivants ne devraient pas être administrés à des enfants de moins de 6 ans:

Antihistaminiques dans les médicaments contre la toux et le rhume
(pour traiter les éternuements et l’écoulement nasal)

  • maléate de bromphéniramine
  • maléate de chlorphéniramine
  • hydrogénofumarate de clémastine
  • maléate de dexbromphéniramine
  • chlorhydrate de diphénhydramine
  • chlorhydrate de diphénylpyraline
  • succinate de doxylamine
  • maléate de phéniramine
  • citrate de phényltoloxamine
  • chlorhydrate de prométhazine
  • maléate de pyrilamine
  • chlorhydrate de triprolidine

Antitussifs
(pour traiter la toux)

  • dextrométhorphane
  • bromhydrate de dextrométhorphane
  • chlorhydrate de diphénhydramine

Expectorants
(pour dégager le mucus)

  • guaifénésine (guaïacolate de glycéryle)

Décongestionnants
(pour traiter la congestion)

  • chlorhydrate/sulfate d’éphédrine
  • chlorhydrate/sulfate de phényléphrine
  • chlorhydrate/sulfate de pseudoéphédrine

De plus, récemment, une enquête, publiée dans l’édition de novembre, de l’association «60 Millions de consommateurs» a testé 37 traitements contre la toux sans ordonnance. Et les conclusions sont sans appel. La grande majorité des traitements seraient inefficaces voire à risque: «Leur efficacité reste modeste et seule une minorité peut être recommandée. Les autres sont sans intérêt ou présentent un rapport bénéfice/risque défavorable», conclut l’enquête.

Plusieurs ingrédients des sirops contre la toux sont inutiles  voire dangereux. Par exemple une toux grasse et productive doit être maintenue car c’est le mécanisme de défense des bronches qui essaient d’éliminer le mucus et les bactéries. De nombreux décongestionnants peuvent causer de l’insomnie ou de la somnolence (selon le produit utilisé) et même des palpitations d’où un risque d’effets secondaires sur le cœur en cas de surdosage et même parfois à dose recommandée pour les personnes sensibles.

Quoi faire pour protéger les enfants contre la grippe?

Pour prévenir la grippe rien ne vaut le vaccin contre la grippe. Il existe des vaccin contre la grippe pour les enfants de 6 mois et plus. Pour les enfants de moins de 6 mois de nombreux pays recommandent la vaccination de la femme enceinte. Ainsi les anticorps que son corps produit contre le virus de la grippe sont transférés à l’enfant lors de l’accouchement. Il est important aussi que les autres membres de la famille en contact avec l’enfant soient vaccinés. Bien que le vaccin ne soit pas efficace à 100% ( 40% à 60% dans les bonnes années) c’est encore le moyen disponible le plus efficace de prévenir la grippe et ses complications chez les enfants comme chez les adultes.

En plus de la vaccination, il est age de ne pas exposer l’enfant à la fumée de cigarette laquelle est connue pour augmenter le risque d’infection des voies respiratoires de 50%. Si votre enfant fréquente un milieu de garde c’est un risque supplémentaire qui sera probablement difficile à éliminer.

Que faire si malgré tout l’enfant attrape la grippe?

Premièrement éviter qu’il soit en contact avec des personnes vulnérables, comme grand-maman qui a de l’oxygène à domicile…On dit que la grippe est contagieuse de 24 heures avant jusqu’à 7 jours après  le début des symptômes chez l’enfant.

Si votre enfant est à risque augmenté de complications il pourrait être important de consulter dès l’apparition de symptômes: certaines association de pédiatres recommandent pour des clientèles très ciblées et à risque de complications, l’utilisation d’antiviraux. Ces médicaments doivent être données rapidement au début des symptômes pour avoir leur efficacité maximale ( dans les premiers 48 heures de préférence).

Il est aussi important de s’assurer que l’enfant est bien hydraté et qu’il boit normalement. La fièvre peut être contrôlée avec de l’acétaminophène. C’est aussi une bonne idée de s’assurer que l’humidité ambiante est adéquate (40% à 60%) surtout dans la chambre à coucher.

En cas de signes de complications ou de symptômes persistants, il faut consulter rapidement un médecin.

Pour de l’information additionnelle consultez :

Pour demeurer informé abonnes-vous.

[wysija_form id= »1″]