Archives pour la catégorie grippe chez les animaux

Selon des chercheurs chinois: le virus de la grippe aviaire H7N9 risque de causer la prochaine pandémie de grippe.

Deux études chinoises sur le virus de la grippe aviaire H7N9 qui a sévi au printemps 2013 en Chine suggèrent que le risque de dissémination interhumaine de ce virus pourrait être plus  important que prévu.

Dans le première étude, parue dans la revue Science, les scientifiques ont constaté que « les virus de la grippe H7N9 prélevés chez des oiseaux et ceux prélevés chez des humains  étaient très proches, mais, alors que les virus prélevés chez les oiseaux n’étaient pas pathologiques chez la souris, ceux prélevés chez les humains ont entraîné une maladie chez ces animaux ». De plus, lors des tests chez le furet (modèle animal le plus proche de la grippe humaine), les chercheurs ont découvert que l’infection par le virus transporté par gouttelettes respiratoires était possible et ont observé dans un cas une transmission entre animaux.  La transmission du virus de la grippe  H7N9 entre les humains est donc un risque bien réel. Il faut aussi se rappeller que le virus de la grippe H7N9 ne donne aucun symptôme chez les oiseaux infectés.  Le virus H7N9 peut donc se multiplier en cachette chez les oiseaux avant d’infecter les humains.

Dans la seconde étude, publiée il y a quelques jours dans la revue Nature, Jiangfang Zhou de l’Institut national de contrôle de maladies virales à Pékin et ses collègues ont constaté que le virus avait une plus grande affinité pour le récepteur de la grippe de l’homme que pour le récepteur aviaire, « cette donnée augmente là encore la possibilité que le virus infecte les humains. ces chercheurs ont aussi démontré qu’il n’y avait pas dans la population chinoise d’immunité pré-existante, ni de réaction croisée avec des anticorps induits par la grippe saisonnière.

Selon ces chercheurs, le risque de pandémie de grippe avec le virus de la grippe H7N9 est bien réel et une surveillance intensive devrait être entreprise. On se rappelle aussi que, jusqu’à présent, les vaccins fabriqués contre les virus de la grippe H7N9 se sont montrés très peu immunogènes.

L‘épidémie de grippe H7N9 qui a débuté en février en Chine a tué un patient sur 3. Sur 132 personnes touchées, 43 sont décédées.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Le deuxième cas de grippe H7N9 en Chine est un enfant de 4 ans sans symptôme.

Les autorités de santé publique de Beijing  (Pékin) ont annoncé qu’un jeune garçon de 4 ans a été testé positif pour le virus de la grippe H7N9 sans avoir de symptôme.

L’enfant est sous observation à l’hôpital Ditan de Beijing.

Selon l’enquête, un voisin de l’enfant aurait acheté des volailles de la famille de la fillette qui est devenue le premier cas de grippe H7N9 à Beijing.

Le  porteur du virus H7N9 a été identifié après que l’on ait testé 24 personnes qui élevait de la volaille  dans le village de  Cuigezhuang dans le district de Chaoyang.

Le virus de la grippe H7N9   se répand en Chine bien que la transmission interhumaine n’ait toujours pas été démontrée.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Grippe H7N9 en Chine: 60 cas 13 morts et une troisième province touchée.

Après Pékin (ou Beijing) une troisième province est touchée par le virus de la grippe aviaire H7N9. Selon certaines sources le décompte serait maintenant de 60 personnes infectées et de 13 morts. Deux nouveaux cas ont été rapportés dans la province de  Henan dimanche par l’agence de nouvelles Xinhua. Les sites Internet gouvernementaux annoncent 4 nouveaux cas dans le Zhejiang, 2 dans le Jiangsu et 3 à Shanghai dont 2 décès parmi des cas déjà connus.

Voici la carte des cas de grippe H7N9 en Chine.

Cliquez sur un cas pour avoir plus de détails sur le cas.

Afficher H7N9 map sur une carte plus grande

Restez informés: abonnez-vous.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Grippe A H7N9 en Chine: le bilan s’alourdit 28 cas dont 9 morts.

Des centaines, sinon des milliers de tests sont actuellement effectués en Chine dans le but d’identifier le virus de la grippe aviaire A H7N9. Jusqu’à maintenant la diffusion de ce virus chez les animaux semble être relativement limitée. C’est une chance, car étant donné que la grippe A H7N9 ne donne pas de symptômes chez les oiseaux, son identification ne peut se faire qu’avec des tests. Ceci accroit le risque de transmission aux humains car les volailles malades ne peuvent être identifiées.

Sur les 738 échantillons prélevés sur les volailles vivantes présentes sur trois marchés de Shanghai, où les premiers décès dus à la grippe aviaire A H7N9 ont été signalés, 20 se sont révélés positifs au virus H7N9, dont 10 prélevés sur des poulets, trois sur des pigeons et sept échantillons environnementaux.

Chez les humain le bilen s’alourdit de jour en jour. On parle maintenent de 28 cas  à Shanghai et dans les provinces du Jiangsu, de l’Anhui, et du Zhejiang et de 9 décès. En effet, l’agence de presse Chine nouvelle vient d’annoncer une 9e victime de la grippe H7N9 dans la province d’Anhui. Quatre nouvelles personnes auraient été contaminées par le virus, deux à Shanghai et deux dans la province de Zheijiang, dont une serait dans un état grave.

Un garçon de quatre ans, l’une des 28 personnes hospitalisées après avoir été infectées par la grippe aviaire H7N9, a quitté l’hôpital mercredi après sa guérison. Ce garçon est le premier patient à avoir guéri de cette maladie.

On se rappelle que l’Organisation mondiale de la santé (OMS)  vient tout juste, au début de la semaine, d’anoncer qu’aucune transmission interhumaine du virus de la grippe aviaire A H7N9 n’avait été démontrée. Malgré tout, les experts se montrent très prudents car l’étendue de ce qui commence à ressembler de plus en plus à une épidémie est pour l’instant inconnue.

Le système immunitaire de la plupart des humains n’ayant  jamais été confronté au virus de la grippe H7N9, aucune tranche d’âge ne semble épargnée par le risque de pandémie de grippe H7N9. Normalement les personnes d’un certain âge ont déjà  été exposées à une de ces nouvelles souches de grippe en circulation et leur système immunitaire garde en mémoire la capacité de se défendre contre une souche virale apparentée.

La Chine tente par tous les moyens de contrôler ce virus qui pourrait finir par affecter son économie même si pour l’instant aucune restriction de voyage n’a été émise.. Bien qu’elle ait délégué des observateurs en Chine, l’OMS semble  satisfaite des efforts de la Chine: fermetures de marché de volailles vivantes à Shangai, avis aux élèves dans les écoles de se laver les mains, enquêtes épidémiologiques et surveillance de centaines de contacts étroits et même, partage de la souche virale avec son voisin Taiwan. L’agence chinoise du médicament a autorisé la mise au point d’un vaccin contre la grippe H7N9 et celui-ci devrait être disponible avant le milieu de l’année.

Bref, 10 ans après le SRAS et ses 800 morts, une nouvelle menace s’ajoute au virus de la grippe H5N1 et au nouveau coronavirus NCoV.

Notre tableau des virus H5N1, H7N9 et du nouveau coronavirus NCoV fait le bilan de la situation mondiale de ces virus au cours des 12 derniers mois.

Abonnez-vous pour toutes les mises à jour.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Comment éviter d’attraper la nouvelle grippe porcine H3N2v.

Un nouveau virus de la grippe porcine H3N2v a infecté 307 personnes aux États-Unis depuis juillet 2012. Bien que ce nombre soit limité, nous ne sommes qu’en début octobre et la saison grippale n’est pas vraiment commencée. De plus la transmission de la grippe du porc à l’humain n’est pas sans inquiéter les experts qui y voient une occasion pour le virus de la grippe de se modifier et d’acquérir la capacité de se transmettre plus facilement entre les humains.

Les Centers for Diseases Control des États-Unis prennent la situation au sérieux sans s’alarmer. On a déjà émis plusieurs recommandations pour éviter d’être infecté par ce nouveau virus.

Premièrement, il faut connaitre l’ennemi. Le virus de la grippe H3N2v donne les mêmes symptômes que celui de la grippe saisonnière: fièvre d’apparition subite, douleurs musculaires et toux. Les personnes les plus susceptibles d’être infectées sont celles dont le système immunitaire n’a pas été exposé à des variantes du même virus soit les jeunes enfants. Le virus se transmet par contact prolongé avec des porcs malades.  Le plus souvent la transmission se fait par les petites gouttelettes qui sont émises lorsque l’animal malade éternue ou tousse. Il arrive aussi fréquemment que l’individu s’infecte en touchant son nez ou ses yeux avec ses mains contaminées.

Dans le but d’éviter d’être infecté par le virus de la grippe H3N2v, si vous visitez un endroit où des porcs sont présents,  les experts recommandent de:

  • N’apportez pas de nourriture ou de breuvage dans les aires où des porcs sont présents. Ne mangez pas et ne mettez rien dans votre bouche lorsque vous êtes près de porcs.
  • N’apportez pas de jouets, de suces, de tasses ou bouteille pour bébé, de poussette dans les endroits où des porcs sont présents.
  • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon avant et après un contact avec des porcs. Si l’eau ou le savon ne sont pas disponibles, utilisez un gel hydroalcoolique.
  • Évitez les contacts avec des porcs qui ont l’air malades.
  • Si vous êtes pour avoir des contacts avec des animaux malades ou soupçonnées d’être malades, prenez des mesures de protection: vêtements de protection, gants et masque.
  • Évitez de fréquenter les fermes d’élevage de porcs.
  • Si vous possédez un ou des porcs, surveiller les symptômes de grippe. Au besoin, appelez le vétérinaire.
  • Évitez les contacts avec les porcs si vous avez des symptômes de grippe. Attendez 7 jours ou 24 heures après la disparition de la fièvre ( selon ce qui vient en dernier). Attention si vous prenez des médicaments contre la fièvre. Si vous devez avoir des contacts avec des porcs alors que vous êtes malades, utiliser des mesures de protection (voir plus haut).

Les mesures générales pour éviter la transmission de la grippe devraient aussi être appliquées:

  • Couvrir votre nez et votre bouche avec un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez. Jetez le mouchoir de papier après l’avoir utilisé.
  • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon souvent surtout lorsque vous toussez ou éternuez. Si de l’eau ou le savon ne sont pas disponible, utilisez une solution hydroalcoolique.
  • Évitez de toucher votre nez ou votre bouche.
  • Essayez, autant que possible, d’éviter de vous retrouver près de personnes malades.
  • Si vous êtes malade, restez à la maison jusqu’à ce que vous ne soyez plus contagieux.
  • Faites vous vacciner contre la grippe.

Notez que la grippe porcine ne se transmet pas par la consommation de viande de porc ou la manipulation de produits de porcs lorsque ces produits sont adéquatement manipulés.

Source: CDC 

Restez informés: Abonnez-vous.

 

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Un nouveau virus de la grippe H3N2v infecte 307 personnes aux États-Unis.

Depuis juillet 2012, une nouvelle variante du virus de la grippe H3N2 (appelé H3N2v) a été détectée chez 307 personnes aux États-Unis.  Ce virus contient du matériel génétique en commun avec le virus H1N1 de la pandémie de grippe de 2009.

Des enquêtes épidémiologiques ont montré que le principal facteur de risque pour cette infection est une exposition prolongée aux porcs, particulièrement dans les foires agricoles.  Ce virus H3N2v a été trouvé pour la première fois chez des porcs en 2010 et chez les humains en 2011. L’année 2011 avait permis de mettre en évidence 12 cas d’infection tandis qu’en 2012 nous sommes rendus à 307 cas. Fait à signaler, ce virus  semble se transmettre plus facilement du porc à l’humain que les autres virus de la grippe.  Bien que la transmission de personne en personne soit, pour l’instant, limitée des cas de transmission dans la communauté ont été observés.

Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe saisonnière. La plupart des cas se sont produits chez des enfants, probablement parce que leur système immunitaire n’a pas été beaucoup exposé à des virus de la grippe semblables dans le passé. Des complications et même des décès sont possibles, tout comme dans la grippe saisonnière.

Les personnes le plus à risque de complications du virus H3N2v  sont les enfants de moins de 5 ans, les personnes souffrant de maladies chroniques comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques ou pulmonaires, ou encore celles dont le système immunitaire est affaibli, les femmes enceintes et les personnes de plus de 65 ans. Le vaccin contre la grippe 2012-2013 ne vous protégera pas de la grippe H3N2v mais des antiviraux données tôt au début de l’infection peuvent être efficaces.

On recommande à ces personnes d’éviter les contacts avec les porcs et les endroits où se tiennent des foires agricoles avec des porcs. Les experts s’inquiètent chaque fois qu’un virus de la grippe franchit la barrière des espèce car ceci peut favoriser un réassortiment génétique qui rendrait le virus plus contagieux chez les humains. Les CDC continuent de surveiller attentivement la situation.

Restez informés: Abonnez-vous.

 

Source: CDC

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Votre grippe peut tuer votre chien ou votre chat.

Avec l’arrivée de la saison grippale les gens ne réalisent pas qu’ils peuvent transmettre la grippe non seulement à leur famille mais aussi à leur chat ou leur chien. Ce concept est parfois nommé zoonose inversée.  Jusqu’à 100 millions de foyers possèdent un animal aux États-Unis.

Il est bien connu que certaines souches de virus de la grippe, comme le virus H1N1 peuvent se transmettre parmi les populations de porcs et d’oiseaux. Par contre, peu de personnes savent que le virus de la grippe H1N1 a été transmis à des chats et à des chiens. Certains animaux en sont même morts. D’accord, il n’existe qu’une poignée de cas connus de ce type de transmission, mais les vétérinaires se questionnent, et les réponses se font rares…

Des chercheurs de l’université d’Oregon aux États-Unis cherchent à comprendre ce phénomène.

Les scientifiques suggèrent que les personnes qui souffrent de syndrome grippal (fièvre d’apparition subite, douleurs musculaires et toux) gardent une distance avec leur animal préféré. Si malgré tout leur chat ou leur chien développe des symptômes respiratoires après avoir été exposé à un humain malade, ils recommandent de consulter un vétérinaire pour éventuellement avoir des tests diagnostics et un traitement.

Le premier cas mortel de transmission de la grippe pandémique A H1N1  à un animal de compagnie s’est produit en 2009 en Oregon. pendant que son propriétaire était hospitalisé pour une grippe, un chat de maison, qui n’avait aucune autre exposition à risque, est décédé de pneumonie causée par le virus de la grippe A H1N1.

Depuis ce temps, on a identifié 13 chats  et chiens qui ont été infecté par le virus de la grippe A H1N1 suite à des contacts avec des humains. Les symptômes chez les animaux sont similaires aux symptômes des humains: ils développent  rapidement des symptômes respiratoires, arrêtent de manger et parfois meurent.  Des études sérologiques montrent que l`exposition aux virus de la grippe parmi les chats et les chiens est beaucoup plus fréquente que l`on pensait…

Des études en Corée du sud ont montré que le virus de l‘influenza H3N2 pouvait se transmettre entre les chiens et les chats. On ne sait pas si un chat ou un chien  infecté pourrait retransmettre la grippe à un humain.

La préoccupation principale lorsqu’un virus  traverse la barrière des espèce c’est qu’il peut se muter en une former plus virulente ou plus contagieuse. En effet le virus de la grippe peut facilement changer sa séquence d’acides nucléiques facilement.

Pour rester informé: Abonnez-vous.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Un nouveau virus de la grippe A découvert chez les chauve-souris.

Selon les Centers for Diseases Control des États-Unis (CDC) une nouvelle souche de la grippe A a été découverte chez des chauve-souris du Guatemala. C’est la première fois qu’un virus de la grippe a été repéré chez des chauve-souris, faisant donc de cet animal une autre source possible du virus de la grippe. Toutefois le virus ne représenterait pas de dangers pour l’homme. cette étude a été publiée le 27 février 2012 dans la revue  Proceedings of the National Academy of Sciences.

Pour pouvoir se transmettre à l’homme, le virus doit comporter certaines propriétés du virus de la grippe humaine. Ceci peut se produire naturellement dans lors d’un processus appelé réassortiment. Un réassortiment peut se produire lorsque 2 virus de l‘influenza infectent un même hôte. Le processus de réassortiment est une suite complexe d’évènements qui peut produire un nouveau virus de la grippe humaine. Bien que ce nouveau virus de la grippe de la chauve-souris soit compatible avec les virus de la grippe humaine, les études préliminaires suggèrent que le virus devrait subir des modifications significatives pour être capable d’infecter et de se transmettre d’une personne à l’autre selon le Dr. Ruben Donis, chef du département de virologie moléculaire et des vaccins du CDC.

Par exemple, ce virus de la grippe de la chauve-souris devrait infecter un porc,  ou un autre animal, en même temps qu’un virus de la grippe humaine pour pouvoir échanger du matériel génétique et se réassortir afin de devenir transmissible chez les humains.

Les pandémies de grippe comme la pandémie de grippe H1N1 ou grippe porcine de 2009 sont habituellement causées par un virus de la grippe animale qui acquiert la possibilité de se transmettre chez les humains. Ce virus de la chauve-souris n’a été retrouvé que chez une espèce de chauve-souris de l’Amérique centrale et d’Amérique du sud. Le virus de la grippe A a été découvert chez trois petites chauve-souris vivantes prises sur deux sites différents au Guatemala. Cette espèce de chauve-souris ne mord normalement pas l’homme et se nourrit de fruits.

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Grippe H5N1 au Vietnam: 14000 volailles abattues.

Plus de 14,000  poulets et  canards  ont été abattus dans le centre du Vietnam pour contrôler la propagation de la grippe H5N1 ou grippe aviaire.

Un foyer de grippe aviaire avait éclaté le 15 janvier dans la province de Ha Tinh. De plus, cinq autres provinces ont récemment été frappées par des foyers de grippe H5N1: Quang Tri et Kon Tum,  Dien Bien,  Soc Trang et Ca Mau dans le sud. Le ministre de l’Agriculture a demandé aux autorités locales de renforcer les mesures de prévention contre le H5N1, virus hautement pathogène de la grippe aviaire, avant, pendant et après le Têt car on craint une augmentation du nombre de cas pendant cette période.

Le poulet est des plats favoris d servis pendant le nouvel an lunaire, le Têt, qui  commence dimanche.

Le Vietnam est, après l’Indonésie, le pays qui affiche le plus grand nombre de victimes humaines du virus de la grippe H5N1 depuis 2003. Il a enregistré son 57e et dernier décès en date en décembre.

Source: LeFigaro

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark

Le virus de la grippe porcine A H1N1 infecte aussi les chats et les chiens.

Comme si ce n’était pas assez le virus de la grippe A H1N1 infecte maintenant les chats, les chiens et même les furets.

On savait déjà que le virus de la grippe porcine A H1N1 2009 était composé de différents brins d’ARN en provenance de d’ARN humain, porcin et aviaire.

Étant donné que l’on sait que ce virus peut occasionner des infections graves chez les enfants et les femmes enceintes, les vétérinaires prennent très au sérieux  les récentes nouvelles qui font état d’animaux domestiques contaminés.

Le premier cas a d’abord été rapporté chez des furets, qui sont des animaux reconnus susceptibles au virus de la grippe.

Mais lorsque l’association vétérinaire américaine a annoncé le mois passé qu’un chat domestique  était infecté dans l’Iowa, les épidémiologistes  ont sourcillé. C’était la première fois qu’un chat attrapait le virus de l‘influenza.

Depuis ce temps, deux autres chats, dont un est mort, ont eu des tests positifs pour le virus de la grippe A H1N1.

De plus, des officiels chinois ont annoncé qu’ils avaient isolés le virus de la grippe A H1N1 chez deux chiens symptomatiques.

Selon le vétérinaire Tony Johnson, de l’École de médecine vétérinaire de l’Université de Purdue, il semble que les animaux domestiques ne présentent pas un risque pour leur propriétaire.

En réalité il semble que ce soit l’inverse, chaque chat qui a diagnostiqué avec la grippe porcine A H1N1 vivait avec un propriétaire qui avait eu  une maladie des voies respiratoires peu de temps avant. Il n’y a aucune preuve actuellement que le virus de la grippe peut passer d’un chat à un humain.

La même chose semble se produire avec les chiens positifs pour le virus de la grippe  porcine A H1N1 en Chine. Le ministère de l’Agriculture a rapporté que le virus retrouvé chez les chiens, dont la race et l’âge sont inconnus, était à 99% identique au virus de la grippe porcine humaine. Ceci suggère que le virus a été attrapé d’un humain. Pour constituer une menace pour les humains le virus devrait d’abord muter chez les chiens selon Feng Zijian du Centre de contrôle et de prévention des maladies de la Chine.

Il y a probablement plusieurs autres cas d’infection par le virus de la grippe A H1N1 chez les animaux domestiques parce qu’il est rare que des tests soient effectués pour détecter cette maladie et aussi parce que la grippe chez les animaux domestiques se manifeste par des symptômes semblables à d’autres maladies canines ou félines qui sont habituellement bénignes.

Ces symptômes sont de la léthargie, la perte de l’appétit, la fièvre, l’écoulement nasal, l’écoulement des yeux, la toux, les éternuements, et les difficultés respiratoires. Mais, comme chez les humains, certains chats et chiens développeront des pneumonies, et d’autres mourront.

Avec les scénarios de mutation des virus dont on parle dans les médias , certains mouvements de panique ne sont pas a surprenants.

Jusqu’à il y a seulement 5 ans, aucun virus de l’influenza n’était connu pour causer la grippe chez les chats et les chiens. Ceci est un peu surprenant, si l’on considère que  les virus de la grippe proviennent  des animaux de ferme et des animaux sauvages.

Cependant, l’actuelle  épidémie de grippe A H1N1 n’est pas la première à s’adapter suffisamment pour infecter les chiens.

En 2004, une grippe équine, H3N8, fût identifiée comme la cause d’une épidémie mortelle de maladies respiratoires chez des chiens de course greyhound en Floride.

Grippe chez les chiens

Sam, un chien rapporteur, est un chien en bonne santé aujourd’hui, mais alors qu’il n’était qu’un chiot au Texas, il fût atteint par ce que son éleveur croyait être une toux de chenil, la version canine d’un rhume.

Mais Sam avait quelque chose que personne ne pensait à chercher, un nouveau virus qui posait un risque sérieux pour les très jeunes chiots , les chiens très vieux et les chiens immunosupprimés.

Il a passé le mois suivant dans une école vétérinaire du Texas à lutter pour rester en vie. Il a survécu mais il est demeuré faible et a pris plusieurs semaines à récupérer après cette grippe.

Le microbe qui a presque tué Sam était un virus de la grippe H3N8. Au départ on pensait que ce virus attaquait uniquement les chevaux, mais ce virus s’est adapté pour causer des maladies chez d’autres espèces dont les chiens.

Quand les chercheurs ont commencé à rechercher les virus H3N8 chez les chiens , ils ont trouvé des chiens porteurs du virus  dans 30 états américains (incluant la Californie et le  District of Columbia). Cette large distribution suggérait que le virus s’était répandu à l’insu de tous depuis un certain temps.

Le virus est actuellement connu comme la grippe canine, est passé inaperçu probablement parce que ses symptômes miment la toux de chenil, une maladie commune habituellement bénigne qui fait elle-même partie d’un groupe de maladies respiratoires fréquentes chez les chiens.

La grippe canine est habituellement une maladie bénigne avec des symptômes typiques de toux, de léthargie, fièvre et d’écoulement nasal.

Mais pour  certains chiens, comme pour Sam, ce risque est bien plus grand. Comme chez les humains, il y a un risque d’infection bactérienne secondaire qui peut devenir sérieuse. Ce risque est au maximum chez les très jeunes chiots, les chiens âgées et les chiens dont l’état immunitaire  est compromis.

Les chercheurs de l’Université de l’Iowa estiment que 80% des chiens infectés ont des symptômes. Les 20% qui n’ont pas de symptômes peuvent quand même contaminer d’autres chiens. Environ 10% des chiens infectés développeront une pneumonie et environ entre 1 et 5% en mourront.

Bien que des vaccins contre la grippe canine soient disponibles en mai, ils seront loin d’être parfaits. Les vaccins peuvent empêcher le chien d’être malade, mais parfois ils peuvent seulement rendre les symptômes moins sévères ou encore raccourcir la période de temps où le chien est malade et par conséquent,  la période de contagiosité.

Malheureusement, ils ne préviennent pas l’infection par le virus de la grippe canine, ce qui veut dire que les chiens vaccinés  pourraient quand même transmettre la maladie aux autres chiens même s’ils ne montrent aucun symptôme.

Des vétérinaires pensent que l’on ne devrait pas considérer le nouveau vaccin contre la grippe canine comme un vaccin essentiel qui devrait être donné à tous les chiens, mais plutôt un vaccin qui pourrait être utile dans les refuges pour chiens, les chenils ou les autres endroits où plusieurs chiens vivent dans des espaces restreints en grand nombre.

Les propriétaires de chiens qui fréquentent les parcs à chien, les écoles de dressage, qui se font garder , et qui font des compétitions devraient discuter avec leur vétérinaire de l’opportunité de faire vacciner leur animal.

Les propriétaires de chiens qui s’inquiètent au sujet de la grippe canine ou de la grippe A H1N1 pour leur chien, devraient surveiller les symptômes précoces, comme la toux ou l’écoulement nasal. Un chien avec de la fièvre au-dessus de 104 F (ou 40 C) , de la léthargie, un écoulement nasal verdâtre, ou de la difficulté à respirer présente un risque élevé de développer des complications et devrait être immédiatement examiné par un vétérinaire.

Source: San Franscisco Chronicle

bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark