Archives par mot-clé : vaccin

Le vaccin contre la grippe 2015-2016 saura-t-il séduire la France cette année?

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016
Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016

Avec le retour de l’hiver: retour de la grippe. Et avec la grippe vient le vaccin, dont l’absence exceptionnelle d’efficacité en 2014-2015  pourrait décourager les gens de se faire vacciner cette année.

Certaine spécialistes comparent le vaccin pour la grippe à des actions en bourse. On peut s’attendre à quelques mauvaises années mais si sur un horizon de 10 ans. Finalement, bien qu’il soit imparfait et qu’une bonne année pour un vaccin pour la grippe soit 40 à 60% d’efficacité, le vaccin est la meilleure arme de prévention contre cette maladie potentiellement mortelle qui tue en France environ 1500 à 2000 personnes par année. Il peut réduire la sévérité des symptômes et prévenir les complications liées à la grippe», souligne le Dr Guy Boivin, microbiologiste-infectiologue au CHU de Québec et professeur de microbiologie à l’Université Laval.

Il faut avouer qu’avec son efficacité de 0% le vaccin contre la grippe 2014-2015 n’a séduit personne et comme on dit: chat échaudé craint l’eau froide. Il faut quand même préciser que même en 2014-2015,  le vaccin protégeait contre les souches B et H1N1, mais malheureusement c,est une souche H3N2 différente de celle du vaccin qui a frappé.

Que réserve la cuvée 2015-2016

On sait que l’Organisation mondiale de la santé choisit les composantes du vaccin contre la grippe en février de chaque année. En 2015-2016, on s’attend à une meilleure protection que l’an dernier, mais c’est sûr que ça va dépendre du mélange d’influenza qui va circuler.  Le choix de cette année n’est pas parfait car la souche en circulation est légèrement différente de la souche contenue dans le vaccin 2015-2016.  C’est un peu comme si c’était des cousins alors que l’on aimerait mieux que ce soit des frères.

Quoi qu’il en soit, tant les Drs Boivin que De Serres encouragent les personnes de plus de 65 ans, celles souffrant de maladies chroniques ou immunosupprimées, les femmes enceintes (deuxième et troisième trimestre) et les travailleurs de la santé à se faire vacciner contre la grippe dès le début du mois de novembre.

Trivalent ou quadrivalent voilà la question!

Un vaccin contre la grippe quadrivalent (VAQ), confère une protection contre quatre souches différentes du virus de la grippe (deux A et deux B), est fabriqué par certaines compagnies. Selon certaines études, plusieurs personnes se feraient vacciner contre la grippe si elles pouvaient choisir un vaccin quadrivalent. À plusieurs endroits, comme au Québec, le vaccin contre la grippe quadrivalent est réservé aux populations `de moins de 18 ans.

 

Selon le Dr De Serres, il y a très peu d’avantages à débourser plus cher pour un vaccin quadrivalent qui n’est pas aussi efficace que le laissent croire les compagnies pharmaceutiques. «Compte tenu de l’ensemble des virus qui circulent, le gain additionnel qu’on aurait serait très petit. On parle d’un rendement additionnel de 5 à 10 %, sans plus», affirme le médecin épidémiologiste de l’INSPQ, précisant que «le trivalent offre quand même une protection croisée de 50 % contre la lignée de B qui n’est pas dans le vaccin».

La composition du prochain vaccin contre la grippe 2016 de l’hémisphère sud est connue.

L’Organisation mondiale de la santé vient de déterminer quelle sera la composition du prochain vaccin contre la grippe 2016 dans l’hémisphère sud. Deux nouvelles souches seront incluses pour tenir comptes des souches de la grippe en circulation actuellement: 

  • une souche  A/California/7/2009 (H1N1)pdm09-like ; idem à la souche de la pandémie de grippe qui est actuellement dans le vaccin contre la grippe
  • une nouvelle souche A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2)-like;  (différente du virus de la grippe A H3N2 Switzerland  2013 qui est actuellement dans le vaccin de l’hémisphère Nord)  
  • a B/Brisbane/60/2008-like de lignée Victoria
  • le vaccin quadrivalents contiendront en plus la B/Phuket/3073/2013-like virus lignée Yamagata

Prévision de l’efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016.

Grippe 2015-2016: le vaccin sera-t-il efficace?
Grippe 2015-2016: le vaccin sera-t-il efficace?
La saison grippale 2014-2015: à oublier.

On sait que le vaccin contre la grippe 2014-2015 n’a pas donné les résultats escomptés. Des études ont montré que l’efficacité du vaccin contre la grippe 2014-2015 pour prévenir une consultation  en clinique médicale pour une grippe prouvée par test de laboratoire était nulle. Certes, le vaccin contre la grippe 2014-2015  pouvait prévenir la grippe H1N1 ou la grippe B (à 45%) mais les virus de la grippe qui circulaient en 2014-2015 n’tait pas inclus dans le vaccin. Le vaccin, même s’il comportait une souche H3N2 n’a pas du tout été efficace car il n’y avait aucune immunité croisée. Une immunité croisée se produit lorsqu’un vaccin contre une souche spécifique se trouve à protéger plus ou moins partiellement contre une autre souche. Pour ajouter la cerise sur le sunday, les saisons où le virus de la grippe H3N2 prédomine sont plus intenses. Le virus de la grippe H3N2 est connu pour évoluer plus rapidement, rendant ainsi le développement d’une immunité contre ce virus plus compliquée. Conséquences d’un vaccin pas du tout efficace contre une grippe relativement virulente: les urgences ont été congestionnées et plus de personnes qu’à l’accoutumée ont été plus malades que d’habitude.

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016

Ceci étant dit, la question actuelle est maintenant, quel sera l’efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016. On sait déjà quelles seront les souches du vaccin contre la grippe 2015-2016. Elles ont été choisies par l’Organisation mondiale de la santé en février 2015. Le virus de la grippe H3N2 qui circulait en 2014-2015 est bien inclus dans le vaccin contre la grippe 2015-2016. Il s’agit de la souche A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2). mais quelle est la souche en circulation actuellement.

La question est maintenant de savoir si le virus de la grippe en circulation est bien inclus dans le vaccin contre la grippe 2015-2016.  Selon les Centers for Diseases Control and Prevention (CDC), le virus de la grippe commence tout juste à être un peu plus actif et le virus le plus observé est celui de la grippe H3.

Virus de la grippe 2015-2016
Virus de la grippe 2015-2016

Typiquement, un virus de la grippe de souche A domine pendant une première vague et souvent une deuxième vague causée par un virus de la grippe de souche B suit.  Mais le virus H3 observé est-il bien inclus dans le vaccin contre la grippe 2015-2016?

Selon des observations du Bedford Laboratort Research, le virus de la grippe 2015 en circulation actuellement est un virus A H3N2 de lignée 3C.2A alors que le virus de la grippe H3N2 A/Switzerland/9715293/2013 inclus dans le vaccin est de lignée 3C.3A. On croit aussi que la lignée 3C.2A contient des mutations qui habituellement donnent des avantages et rendent le virus de la grippe qui les possède, plus dominant. Selon le site Nextflu.org , Cette lignée prédomine actuellement en Europe et en Amérique du Nord.

Lignées de virus de la grippe en circulation en 2015-2016.
Lignées de virus de la grippe en circulation en 2015-2016.

Donc le vaccin contre la grippe 2015-2016 contiendrait une souche de grippe H3N2 qui est déjà en train d’évoluer et de se différencier de la souche inclue dans le vaccin. Reste à savoir si le vaccin pourra quand même assurer une certaine protection. En effet, même lorsque la souche du virus de la grippe en circulation diffère un peu de celle du vaccin tout n’est pas perdu. Il est quand possible que le vaccin confère une protection.

Selon l’OMS, des études effectuées chez le furet ont montré que les les anticorps produits contre le virus du vaccin , le A/Switzerland/9715293/2013  3C.3a, conféraient une protection quelque peu réduite  contre le virus de la grippe la souche 3C.3a démontrant ainsi que les 2 souches ont génétiquement différentes.

En conclusion, bien que le virus de la grippe H3N2 actuellement observé se distingue de celui choisi au début de l’année pour le vaccin contre la grippe 2015-2016, les anticorps qu’il produit semblent actuellement partiellement efficaces contre la virus de la grippe H3N2 en circulation. Il est recommandé que les personnes pour qui le vaccin contre la grippe 2015-2016 est indiqué, se fassent vacciner.

[wysija_form id= »1″]

Le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera-t-il efficace?

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016
Efficacité du vaccin contre la grippe 2015-2016

L’été tire à sa fin et avec l’hiver, le virus de la grippe 2015-2016 sera à nos portes. L’efficacité du vaccin contre la grippe 2014-2015 était déplorable sinon nulle. Que nous réserve la saison grippale 2015-2016. Disons-le tout de suite, nul ne le sait. Le virus de la grippe est bien sournois et change constamment.  C’est une des raisons pour lesquelles les chercheurs voudraient bien trouver un vaccin universel contre la grippe. À chaque année, l’OMS analyse les virus de la grippe en circulation et décide à la fin de l’hiver, quels seront les souches du virus de la grippe qui seront incuses dans le vaccin de la saison suivante.

Ainsi il a été recommandé que les vaccins trivalents contre la grippe 2015-2016 pour hémisphère Nord contiennent:

  • une souche  du virus A/California/7/2009 (H1N1)pdm09  qui est la souche de la grippe pandémique de 2009;
  • une souche du virus de la grippe A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2);
  • une souche du virus de la grippe B  B/Phuket/3073/2013.

Les vaccins contre la grippe 2015-2016 quadrivalents contiendront 2 souches de la grippe B. Ils renfermeront donc les 3 souches déjà mentionnées et le virus de la grippe  B  B/Brisbane/60/2008.

L’efficacité vaccinale dépend donc en grande partie, de la capacité de ces spécialistes à prévoir quels virus seront en circulation l’hiver suivant. Étant donné que le virus de la grippe se modifie continuellement, c’est pour le moins tout un défi.

Les composantes du vaccin contre la grippe 2015-2016 étant connues, on pourrait quand même s’amuser à deviner si le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera mieux que celui de l’an dernier.

Vu que la grippe est une maladie d’hiver et qu’un coté de la planète est en hiver pendant que l’autre est en été nous pourrions regarder ce qui se passe dans l’hémisphère sud actuellement pour essayer de prévoir ce qui nous attend. Prenons les données fournies par SHIVERS (Southern Hemisphere Influenza and Vaccine Effectiveness Research and Surveillance) qui analyse les souches du virus de la grippe en circulation actuellement en 2015.

Pour la semaine se terminant le 13 septembre 2015:

  • 45% des spécimens analysés chez des personnes présentant un syndrome d’allure grippal ont montré la présence du virus de la grippe.
  • des ces 571 cas de grippe 53% étaient positifs pour la souche A et 47% pour la grippe de la souche B.
  • 0% de grippe A H1N1 a été observé ( Il s’agit de la grippe pandémique de 2009. Cette souche est actuellement dans le vaccin contre la grippe 2015-2016: ce qui signifie que le choix de cette souche s’avère une mauvaise décision actuellement.)
  • Tous les virus de la grippe de souche A dont la souche a été identifiée sont des H3N2. Parmi ces virus de la grippe H3N2 7% sont de la souche A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) – like, soit celle conteue dans le vaccin.
  • Parmi les virus de la grippe 2015 de souche B:
    • 56% sont de la lignée  B/Yamagata . Parmi les virus de cette lignée,  47% sont de la souche B/Phuket/3073/2013 (celle du vaccin)
    • 44% de la lignée  B/Victoria. PArmi les virus de cette lignée, 27% ont été identifiée comme la souche  B/Brisbane/60/2008 – like (celle du vaccin à 4 composantes)

Finalement le vaccin contre la grippe 2015-2016 sera-t-il efficace? Impossible à prévoir. À première vue il semble que l’efficacité actuelle soit supérieure pour les virus de la grippe de souche B, ceux qui frappent à la fin de la saison grippale. Sur les 571 virus identifiés, le vaccin aurait été apparié à:

  • 16 virus A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2) – like,
  • 67 B/Phuket/3073/2013 – like
  • 31 B/Brisbane/60/2008 – like

Tout ceci ne signifie pas pour autant que le vaccin de la grippe 2015-2016 protégera contre seulement 20% (114/571) des virus en circulation. Tout d’abord, comme les virus changent, ces données vont se modifier au cours de la saison grippale 2015-2016. De plus, même s’il est parfaitement apparié au virus en circulation,  le vaccin contre la grippe ne protège pas à 100%. Mais aussi, même si l’appariement n’est pas parfait il existe aussi une certaine protection difficile à prévoir. L’efficacité du vaccin contre la grippe est aussi dépendante de la personne qui se fait vacciner. Bref, comme la grippe est une maladie à risque de complications graves, chez les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes avec des maladies chroniques, et que le vaccin contre la grippe a peu d’effets secondaires, les experts recommandent encore cette année la vaccination contre la grippe. Il faudra attendre à la fin de la saison grippale pour savoir plus précisément comme les efforts de vaccination auront été efficaces.

Source: SHIVERS

[wysija_form id= »1″]

Composition du vaccin contre la grippe 2015-2016.

En février 2015, un comité d’experts de l’Organisation mondiale de la santé a choisi la composition du prochain vaccin contre la grippe 2015-2016.

Il a été recommandé que les vaccins trivalents contre la grippe 2015-2016 pour hémisphère Nord contiennent:

  • une souche  du virus A/California/7/2009 (H1N1)pdm09  qui est la souche de la grippe pandémique de 2009;
  • une souche du virus de la grippe A/Switzerland/9715293/2013 (H3N2);
  • une souche du virus de la grippe B  B/Phuket/3073/2013.

Les vaccins contre la grippe 2015-2016 quadrivalents contiendront 2 souches de la grippe B. Ils renfermeront donc les 3 souches déjà mentionnées et le virus de la grippe  B  B/Brisbane/60/2008.

Grippe 2015 en France: castastrophe prévisible.

Grippe 2015 en France: MArisol Touraine declare l'état d'urgence.
Grippe 2015 en France: Marisol Touraine déclare l’état d’urgence.
Grippe 2015 en France: chronique d’une catastrophe annoncée.

Marisol Touraine vient de déclencher le plan Orsan. L’ensemble des établissements de santé, y compris privés, sont mobilisés. Les dispositifs « hôpital en tension » et, le cas échéant, les « plans blancs » doivent permettre « de déprogrammer des activités non indispensables, d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté », a détaillé le ministère.

Avec un cas  de grippe à toutes les secondes, ou 2 millions de cas depuis le début de l’épidémie, il n’est pas surprenant que les cliniques et les urgences débordent.  Pourtant nous publions des articles depuis quelques mois déjà pour annoncer que l’épidémie de grippe en France sera sévère et que le vaccin est très peu efficace car le virus a muté.

Les autorités canadiennes et américaines on eu les mêmes problèmes en décembre et janvier. Réunions d’urgence, report de chirurgies, urgences des hôpitaux qui débordaient. Les experts en Amérique recommandaient la prescription de Tamiflu aux personnes malades qui font partie des groupes vulnérables aux complications de la grippe.  Alors pourquoi la France n’a pas profité de l’expérience de nos cousins d’Amérique du Nord? Il a fallu un appel à l’aide des urgentistes pour que Mme Touraine mettre en place son plan d’urgence sanitaire Orsan. Ce plan

Trop peu trop tard?

Le pic de l’épidémie est déjà en train de passer. il commence à être tard pour se faire vacciner car le vaccin, qui n’est probablement pas efficace, et il prend 2 semaines à être efficace, bref les mesures mises en place aideront certes mais elles auraient été bien plus efficaces si la planification de cette épidémie de grippe avait profité de l’expérience des autres pays.

Un nouveau cas de grippe en France à chaque seconde.

Épidémie de grippe en France  1 cas à chaque seconde
Épidémie de grippe en France 1 cas à chaque seconde
Un cas de grippe à chaque seconde

Selon le réseau Sentinelles plus de 600 000 cas de grippe ont été diagnostiqués en France la semaine passée. Il s’agit d’un cas à chaque seconde. Plus de 2 millions de personnes ont attrapé la grippe en France depuis le début de la saison.  Selon les statistique le nombre augmente toujours mais moins rapidement. On peut donc prévoir que le pic de l’épidémie est proche.

C’est le virus muté de la grippe H3N2 qui prédomine. Ce virus est différent de celui contenue dans le vaccin, c’est ce qui explique la faible efficacité du vaccin contre la grippe 2015.

Les chiffres sur la grippe en France
  • Taux d’incidence national : 940/100 000 consultations pour syndrome grippal,
  • 5 678 passages aux urgences pour grippe
  • 660 hospitalisations
  • 74% des prélèvements en médecine ambulatoire positifs pour la grippe
Toutes les régions de la France sont touchées

On dit qu’il existe une épidémie de grippe en France si le taux d’incidence de la grippe dépasse 143 cas pour 100.000.

Le taux d’incidence actuel de la grippe en France est de  940/100 000. Les régions les plus touchées sont:

  • Limousin (1901 cas pour 100.000 habitants),
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur (1215)
  • Midi-Pyrénées (1213).
Les virus en cause sont:
  • 20% virus de type A(H1N1)pdm09,
  • 63% virus de type A(H3N2),
  • 3% virus de type A non sous-typés,
  • 1% virus de type B lignage Victoria
  • 11% virus de type B lignage Yamagata
  • 2% virus de type B lignage non déterminé.
Faible efficacité du vaccin contre la grippe en France

Si l’on calcule que le vaccin est efficace à 60% pour prévenir la grippe chez des personnes en santé, on peut estimer que le vaccin actuel sera efficace à environ 19%.

Le vaccin contre la grippe 2014-2015 serait efficace contre la grippe H7N9 présente en Chine.

Grippe H7N9
Grippe H7N9

Le vaccin contre la grippe saisonnière 2014-2015 n’est pas très efficace parce que le virus en circulation a muté. Plus encore, le virus choisi par l’Organisation mondiale de la santé n’est pas celui qui est présent dans le vaccin car ce virus a muté lui aussi lors de la fabrication du vaccin contre la grippe 2014-2015. Par contre, ce vaccin serait efficace contre le virus de la grippe H7N9 apparue en Chine en 2013, selon des chercheurs.

Les anticorps qui protègent contre H7N9 ne représentent qu’une petite partie du vaccin « mais paraissent largement neutraliser les virus H7, ce qui représentent de nouvelles cibles prometteuses pour la mise au point d’antiviraux contre une gamme étendue de souches virales de la grippe », expliquent les auteurs de ces travaux de l’Université de Chicago et de la faculté de médecine du Mount Sinai à New York parus mardi dans le Journal of Clinical Investigation.

Restez informé abonnez-vous!

La vérité sur le vaccin contre la grippe 2015.

Efficacité du vaccin contre la grippe 2015.
Efficacité du vaccin contre la grippe 2015.
Pourquoi tout le monde se méfie du vaccin contre la grippe.

Le vaccin contre la grippe a une bien mauvaise réputation. Même parmi les travailleurs de la santé, la majorité d’entre eux refusent de se faire vacciner. Plusieurs raisons sont évoquées pour justifier un refus. Parmi les plus courantes on retouve:

Je n’ai jamais la grippe alors pourquoi me faire vacciner?

C’est normal de ne pas avoir la grippe à chaque année. Je parle ici de grippe et non pas de rhume. La grippe vous cloue au lit, et vous fera manquer des jours de travail. Si vous vous  ne vous sentez pas comme si un camion vous était passé sur le corps et que vous avez encore l’énergie de vous plaindre et que vous pensez que vous êtes chanceux de pouvoir rester à la maison, vous n’avez pas la grippe. Le vaccin contre la grippe n’aurait pas été efficace pour vous de toute façon.

Le vaccin contre la grippe donne la grippe.

Voilà probablement l’excuse la plus fréquente que j’aie entendue pendant ma carrière de médecin. La plupart du temps il s’agit de quelqu’un qui a fait un rhume dans les jours qui ont suivi l’administration d’un vaccin contre la grippe. Autre possibilité, la personne était tout simplement en incubation de la grippe lorsqu’elle s’est fait vacciner.  Exception faite du vaccin nasal, le virus qui est dans le vaccin contre la grippe n’est pas seulement tué mais il est aussi tout écrabouillé en petits morceaux.

Le vaccin contre la grippe ne donne pas la grippe.
Le vaccin contre la grippe ne donne pas la grippe.

C’est comme si  on disait qu’un maringouin qui vient de se faire passer dessus par un éléphant peut vous piquer.

La vraie efficacité du vaccin contre la grippe.

Par contre il y a de vrais problèmes avec le vaccin contre la grippe et il est vrai de dire qu’il n’est pas toujours efficace comme l’on voudrait. Par exemple, pour l’hiver 2014-2015 l’efficacité du vaccin contre la grippe a été évaluée à 23% aux États-Unis. Au Canada, on a dit que l’efficacité était nulle contre la virus H3N2. De quoi donner des munitions aux personnes qui sont contre la vaccination contre la grippe. Pourtant la grippe est, parmi les maladies que l’on peut prévenir avec un vaccin, la maladie qui tue le plus de personnes à chaque année.

Il y a au moins 3 raisons qui peuvent expliquer pourquoi l’efficacité du vaccin contre la grippe laisse parfois à désirer.
Le virus de la grippe en circulation change continuellement.

Le virus de la grippe change continuellement par des dérives (drifting ) et des mutations plus importantes (shifting). L’ARN du virus de la grippe se modifie continuellement. Ainsi un vaccin parfaitement adapté au virus d’aujourd’hui risque d’être moins efficace si le virus a muté au cours des 6 mois que prendra la fabrication du vaccin.

Le virus de la grippe qui sert à faire le vaccin peut changer lors de la fabrication du vaccin.

À chaque année l’OMS détermine les virus de la grippe qui seront inclus dans le prochain vaccin contre la grippe. Les vaccins sont fabriqués sur des œufs et leur procédé de fabrication prend du temps. Pendant le procédé de fabrication du vaccin le virus peut se modifier ce qui fait que le vaccin final peut contenir un virus qui est différent du virus qui a été choisi par l’OMS. Les anticorps produits ne seront donc par ceux que l’on voulait produire d’où un manque d’efficacité du vaccin contre la grippe. C’est ce qui s’est produit en 2012-2013.

L’hypothèse de la distanciation antigénique ou quand le système immunitaire devient paresseux.
grippe 2015
grippe 2015

Troisième raison qui peut rendre le vaccin contre la grippe moins efficace, l’hypothèse récente de la distanciation antigénique.  Il semble que les personnes qui ont reçu le vaccin contre la grippe 2014-2015 et le vaccin contre la grippe 2013-2014 semblaient avoir une protection encore moins bonne que celles qui n’avaient reçu le vaccin contre la grippe qu’en 2014-2015. Bien que la différence ne soit pas statistiquement significative, cette observation pourrait appuyer l’hypothèse de la distanciation antigénique stipulant que l’efficacité du vaccin contre la grippe serait moins bonne lorsque les antigènes contenus dans des vaccins contre la grippe sont antigéniquement près d’une année à l’autre et que la souche de la grippe en circulation est antigéniquement éloignée des souches vaccinales. C’est comme si le vaccin 2014-2015 n’aurait pas produit beaucoup d’anticorps car le système immunitaire et les anticorps restant de l’année précédente auraient neutralisé rapidement les antigènes du vaccin parce ceux-ci ressemblaient à ceux de 2013-2014. Le virus en circulation en 2014-2015 étant différent de celui contenu dans les vaccins des 2 dernières années, le système immunitaire s’est fait prendre par surprise.

Attaque au bazooka. ou distanciation antigénique.
Attaque au bazooka. ou distanciation antigénique.

Comme si on était attaqué à la mitraillette 2 années de suite et que tout d’un coup lorsque vous vous attendez à une mitraillette, l’ennemi a un bazooka.

 

 

Malgré toutes les faiblesses du vaccin contre la grippe, c’est encore la meilleure façon de se protéger contre cette maladie. Espérons que la technologie saura apporter des améliorations rapidement et que les gens seront mieux informés sur l’importance de se faire vacciner.

Épidémie de grippe 2015 en France: çà empire.

L'épidémie de grippe 2015 en France çà empire
L’épidémie de grippe 2015 en France çà empire

Comme prévu sur notre blog Pandémiedegrippe.com l’épidémie de grippe 2015 en france frappe fort. L’activité épidémique est en augmentation : en trois semaines d’épidémie de grippe, 925 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste
La semaine dernière, en France métropolitaine, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 746 cas pour 100 000 habitants, soit largement au-dessus du seuil épidémique (173 cas pour 100 000 habitants). L’épidémie de grippe 2015 en France,  a débuté il y a maintenant trois semaines, et présente un démarrage particulièrement fort si l’on compare aux épidémies passées .

C’est le Limousin qui a le taux d’incidence le plus élevé (1487 cas pour 100 000 habitants) , puis la  Picardie 974 /100 000) et Champagne-Ardenne (922/100 000). Mais, souligne l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), l’ensemble des régions présente un taux d’incidence supérieur au seuil épidémique national.

Malgré la prévision d’un vaccin contre la grippe 2015 que l’on prévoit peu efficace, les autorités ont recommandé une prolongation de la campagne de vaccination contre la grippe 2015.

Il faut surveiller ses symptômes et consulter rapidement si l’on a des signes de complications. Les personnes vulnérables devraient se   pourraient se faire offrir un traitement antiviral comme le Tamiflu spécialement si leurs symptômes de grippe ne datent pas plus de 48 heures.

Abonnez-vous pour en savoir plus.